Le coût moyen de travaux de rénovation énergétique s’élève de 20 000€ pour une rénovation partielle à 50 000€ pour une rénovation globale permettant d’atteindre un niveau de performance Bâtiment Basse Consommation.
Les prix peuvent énormément varier d’un chantier à l’autre en fonction :
Des spécificités du logement et de la complexité du bâti.
Des travaux induits : ils peuvent représenter jusqu’à 60% du montant global. Il s’agit par exemple, de démonter et de reposer des meubles ou des radiateurs, et de faire des travaux de plâtrerie et de peinture pour permettre l’isolation des murs.
Enfin, le temps qu’il vous faudra pour que votre investissement financier soit amorti par les économies d’énergie générées dépendra des matériaux et équipements choisis et des prix de l’énergie. Ces derniers étant amenés à poursuivre leur hausse, les travaux que vous engagerez seront probablement plus vite amortis qu’on ne l’estime aujourd’hui.

La plateforme de rénovation énergétique met à la disposition des particuliers et des professionnels une équipe qualifiée et disponible pendant toute la durée du projet et jusqu’à la fin de la 1ere année qui suit la réception des travaux. Elle vous simplifie les démarches administratives, elle vous forme, vous conseille, réalise des audits avec du matériel de pointe (1000€ pour un audit énergétique, 500€ pour un test d’étanchéité à l’air).
Cette prestation a un coût de 250€ par logement pour les particuliers et de 100 à 300€ + une part variable prélevée sur chaque chantier pour les entreprises.

Engager des travaux de rénovation énergétique consiste essentiellement à bien isoler son logement (toiture, murs et planchers, installation de fenêtres à double vitrage, installation d’un système de chauffage plus performant, …). Toutefois, chaque projet est unique et dépend des caractéristiques de votre logement, de votre situation actuelle et de vos envies. Un audit énergétique complet réalisé à votre domicile par notre thermicien permettra d’établir plusieurs scénarios de travaux qui répondent tous à vos souhaits, aux caractéristiques de votre logement et à une amélioration de sa performance énergétique.

De nombreuses aides financières locales et nationales sont à votre disposition pour vous aider à mieux rénover. Consultez les sur notre page consacrée aux aides financières

En passant par la plateforme de rénovation énergétique du Pays de Châlons-en-Champagne, vous serez assurés de faire intervenir des professionnels titulaires du label Reconnu Garant de l’Environnement et disposant d’une formation, d’une expérience et d’une méthodologie de travail démontrant une expertise dans la réalisation de chantiers de rénovation énergétique de niveau basse consommation (BBC). Ils sont tous signataires d’une convention qui stipule leurs engagements.

Exigences communes à TOUS LES LOTS

  • Etablir un devis par grand poste de travaux (par exemple 1 devis pour isolation des façades et 1 devis pour isolation des combles). Faire des devis séparés (pour un même lot) en cas d’extension > 10% Splancher.
  • Distinguer dans chaque devis : travaux d’amélioration liés à la performance énergétique et travaux induits indissociablement liés.
  • Appliquer les bons taux de TVA : 5,5% pour travaux (+ travaux induits) d’amélioration de la performance énergétique, et 10% pour les autres travaux de rénovation, 20% pour la totalité des extensions lorsqu’elles dépassent 10% de la surface de plancher.
  • Rédiger un libellé complet de la prestation, compréhensible par un client ordinaire (qu’est‐ce qui est exactement fait pour ce coût ?).
  • Indiquer le détail des quantités et des prix unitaires (pas d’accolade regroupant tout ou partie des alinéas sous un seul prix). Pouvoir justifier facilement de toutes les quantités.
  • Qualification RGE pour tous les lots à l’exception de la VMC, de la régulation et des travaux induits.

Exigences propres aux LOTS ISOLATIONS THERMIQUES des parois opaques,
des combles, de la toiture, du plancher bas… ITI et ITE

Mentions obligatoires en descriptif de postes :

  • pour l’isolation des combles ou de la toiture, du plancher bas : « Isolation de la totalité des combles (ou de la toiture, ou du plancher bas) du logement »
  • pour l’isolation des murs :
    • Soit « Isolation par l’extérieur de la totalité des murs donnant sur l’extérieur »,
    • Soit « Isolation par l’extérieur de XX m2 de mur, soit plus de la moitié des murs donnant sur l’extérieur ».

Préciser la nature, l’épaisseur, la résistance thermique de tous les isolants selon les épaisseurs choisies. Cette description doit correspondre a minima à la STR retenue. Préciser n° du certificat Acermi valide, le n° d’Avis Technique de certification CSTB ou tout autre certificat européen (à joindre au devis dans ce cas).

Dans le cas d’une isolation des murs par l’extérieur (ITE) :

  • Le métré et le chiffrage doivent être faits à partir des surfaces réelles (pas de chiffrage « vide pour plein ») et des spécificités éventuelles de l’isolation des tableaux, linteaux etc. Le CITE fait référence aux surfaces réelles.
  • Préciser dans le devis ce qui est éventuellement à la charge administrative et financière du client (déclaration de travaux, déplacement des raccordements aux réseaux (PTT, ERDF, etc), actions induites et hors lot).

Exigences propres au LOT MENUISERIES EXTERIEURES

Mentions obligatoires en descriptif de poste :

  • Soit « Changement de la totalité des menuiseries extérieures »,
  • Soit « Changement de XX menuiseries extérieures, soit plus de la moitié des menuiseries extérieures ».

Distinguer le coût des fournitures et de la main d’œuvre. Dans chaque cas, faire figurer également pour les deux postes le montant total HT et TTC.

Préciser les caractéristiques suivantes. Cette description doit correspondre a minima à la STR retenue :

  • Pour les fenêtres : Uw, Sw, le classement AEV (Un classement d’étanchéité à l’air classe 4 (A4) est exigé pour l’application des STR)
  • En cas de simple changement des vitrages : fournir Ug
  • Pour les portes extérieures : U d (Ud <= 1,7 pour le CITE),
  • Pour les volets isolants : R (R > 0,22 pour le CITE).

Préciser les spécifications suivantes:

  • que la dépose et la mise en déchetterie autorisée sont incluses,
  • le mode de pose : en mode « rénovation » ou en mode neuf, en tableau ou au nu extérieur ou intérieur, avec joint mousse pré-comprimé pré-imprégné extérieur, etc.
  • la façon de traiter l’étanchéité à l’air : par une bande adhésive périphérique au butyl, par jupes, par bandes autocollantes adaptées etc.
  • si le lot Menuiseries extérieures ne le prend pas en charge, préciser à quel lot est prévu l’habillage des tableaux intérieurs et extérieurs après pose de la menuiserie.

Exigences propres au LOT VENTILATION

Mention obligatoire en descriptif de postes : « Fourniture et pose d’une VMC en travaux induits de travaux d’isolation réalisés par d’autres artisans ».

Pour les réseaux de ventilation double flux (aller et retour), dans leur parcours en volume chauffé : Prévoir un calorifugeage uniquement entre le caisson et la sortie du volume chauffé (tout calorifugeage supplémentaire coûterait inutilement plus cher).

Pour une VMC double flux :

  • Prévoir un raccordement des condensats à un réseau EU.
  • Ne pas oublier de faire inclure au lot électricité le coût du raccordement électrique, de la protection et de sa mise aux normes.

Exigences propres au LOT CHAUFFAGE

Mention obligatoire en descriptif de postes : « Fourniture et pose de… (description explicite et détaillée du système de chauffage installé) ».

Distinguer le coût des fournitures et de la main d’œuvre. Dans chaque cas, faire figurer également pour les deux postes le montant total HT et TTC.

Pour les réseaux chauffage et ECS : Prévoir un calorifugeage complet d’au moins 30 mm d’épaisseur.

Au nez des robinets des lavabos et éviers et douchette, et dans les douches prévoir respectivement : des limiteurs de débit autorégulés (4l/min) ainsi que des douchettes à économie d’eau (7,5 l/min).

Préciser les caractéristiques suivantes :

  • Pour les appareils fonctionnant au bois ou autres biomasses : le rendement (η > 70 %), l’indice de performance environnementale (λ <= 2), la concentration moyenne de CO (qui doit être < = 0,3).
  • Pour les pompes à chaleur géothermiques ou air/eau : le COP normalisé (qui doit être >= 3,4).

Exigences propres au LOT CESI

Distinguer le coût des fournitures et de la main d’œuvre. Dans chaque cas, faire figurer également pour les deux postes le montant total HT et TTC.

Vous trouverez en cliquant ici un document récapitulant les modalités d’application de la TVA réduite à 5.5%.

En adoptant quelques éco-gestes simples sans réduire son confort.