L’été 2020 comme les précédents s’annonce très chaud, avec des records de précocité et d’intensité, et tous les spécialistes s’accordent à dire que ce phénomène va doubler d’ici 2050. Pour gagner en confort, les particuliers se ruent sur les systèmes de climatisation et ventilation dont les ventes augmentent au même rythme que les températures. Si ces systèmes ont le mérite d’apporter un confort immédiat, ils ne sont pas durables.

  • Ils augmentent notre consommation énergétique

Les ventilateurs et climatiseurs sont tous branchés sur le réseau électrique et fonctionnent sur de très longues périodes : 4 heures de climatisation par jour augmentent notre consommation électrique de 15% sur un mois.

  • Ils augmentent la facture énergétique

Plus 200€ par an pour une climatisation utilisée 30 jours dans l’année.

Une somme non négligeable quand on sait qu’un foyer sur cinq est en situation de précarité énergétique sur le Pays de Châlons (c’est-à-dire qu’il consacre plus de 10% de ses revenus au règlement de sa facture énergétique)

  • Ils émettent des gaz à effet de serre

Les fluides réfrigérants utilisés dans les systèmes de climatisation

Donc paradoxalement, pour nous rafraichir, nous utilisons des équipements qui contribuent à l’émission de GES eux-mêmes responsables de la hausse des températures.

  • Ils ne sont efficaces qu’en été

Enfin, ces équipements générateurs de déchets, de gaz à effet de serre, et énergivores ne sont utiles que quelques jours dans l’année.








Alors, que faire ?

  • Adopter quelques éco-gestes
  • Éteindre tous les appareils électriques en veille qui émettent de la chaleur et consomment de l’énergie
  • Opter pour des ampoules basse consommation qui produisent très peu de chaleur et consomment 4 à 5 fois moins d’énergie
  • Fermer les volets, les rideaux et les fenêtres en journée
  • Dépoussiérer son réfrigérateur et dégivrer son congélateur pour augmenter leur performance et réduire leur consommation énergétique
  • Bien s’équiper

Il est tentant de faire installer une pompe à chaleur AIR/AIR, dite également pompe à chaleur réversible qui propose de chauffer votre logement en hiver et de le rafraichir en été. Or ces équipements, en plus d’être énergivores puisqu’ils sont branchés toute l’année sur le réseau électrique, se révèlent souvent sous dimensionnés et nécessitent fréquemment un équipement d’appoint. Leur fonctionnement n’est pas optimal sous notre climat

  • Isoler son logement

L’isolation de son logement est la solution la plus durable économiquement et écologiquement. En été, 30% de la chaleur entre par le toit et 25% par les murs. Ce sont aussi les zones de déperditions de chaleur les plus importantes en hiver. Isoler son logement est donc un investissement utile contre la chaleur l’été mais aussi pour réduire sa facture de chauffage en hiver.

  • Choisir les bons matériaux

Le choix des matériaux est également capital. Longtemps plébiscitées les laines minérales telles que la laine de verre et la laine de roche ont pourtant un défaut, elles restituent la chaleur dans le logement en quatre heures seulement alors que des isolations faites à partir de matériaux naturels tels que la ouate de cellulose ou la laine de bois retiennent la chaleur plus de douze heures.

Recommended Posts